La cheminée éthanol dans la transition énergétique en France

cheminee_bio_ethanol_murale_

La situation actuelle de l’environnement est assez alarmante, ce qui a poussé les autorités européennes à prendre des mesures drastiques à court, moyen et long terme. Il s’agit principalement d’orienter la majorité des actions vers la production des énergies renouvelables qui constituent les principaux moyens d’assainir l’environnement. Le principe est assez simple, les carburants fossiles provoquent de fortes émissions de gaz nocifs, ce qui pollue l’environnement. De plus, leur production nécessite de mobiliser de nombreuses ressources qui ont tendance à s’épuiser. Avec les ressources renouvelables, les émissions de gaz nocifs sont assez faibles et comme leur nom l’indique, les ressources utilisées pour la production sont renouvelables et totalement naturelles. L’engouement pour ces ressources est plus que palpable, il n’y a qu’à observer le nombre de foyers où l’on retrouve une cheminée éthanol sur le site Bio Factory http://www.biofactory.fr/lstsscat-cheminees-bioethanol-murales-1.html.

Objectifs énergétiques à l’horizon 2030

Le gouvernement français a mis en place son plan d’action pour la production des énergies renouvelables. 9 actions concrètes ont été prévues par la loi portant sur la transition énergétique. L’ambition de la France est d’aboutir à des systèmes de transport indépendants des carburants fossiles. En 2030, l’objectif est d’avoir 15% des déplacements alimentés par un carburant entièrement renouvelable. Pour 2020, le même objectif se chiffre à 10%. Les équipements alimentés par les biocarburants, comme les cheminées éthanol n’entrent pas dans ces objectifs. Les statistiques du gouvernement français montrent que le secteur des transports à lui seul émet 27% des gaz nocifs, plus que toutes les autres filières. Le même secteur représente 35% des consommations en énergie. Pour le moment le pays dépend essentiellement des importations d’hydrocarbures, alors que sa production nationale de biocarburants s’élève à environ 2 millions de tonnes en équivalent pétrole, utilisés dans le gazole et l’essence pour les transports routiers.

Les bioraffineries sont les ensembles industriels en charge des filières de bioéthanol et de biodiesel en France. Ces industries transforment les matières premières agricoles en différents produits que l’on peut par la suite utiliser pour l’alimentation animale, humaine, pour l’énergie, la chimie végétale, et même pour alimenter la cheminée éthanol, etc. Les raffineries sont primordiales pour l’équilibre et le développement de ces différents ensembles dans la bioéconomie, l’un des secteurs phares dans la relance de la croissance en France. L’objectif de 15% à l’horizon 2030 est donc essentiel pour l’ensemble de la filière. Autant pour les emplois que pour la pérennité des bioraffineries, surtout celles situées dans le monde rural.